Une technique “écolo” pour la zone Grand-Sud

Mercredi matin, la société d’aménagement Mâconnais val de Saône Bourgogne du sud (SEMA 71) a convié les élus à découvrir le chantier de voirie sur le nouvel espace d’activités économiques Mâcon Grand-Sud.
Le développement durable et la transition écologique sont dans l’air du temps et tout le monde doit s’y mettre. C’est le sens du message qu’a voulu faire passer Roch Dury, président d’Ingépro, qui assure la maîtrise d’œuvre du chantier de voirie sur le site de l’extension de la zone d’activités Grand-Sud : « Nous avons fait le choix d’un traitement de sol différent des chantiers traditionnels. Le but est de supprimer les déblais, de réduire considérablement les rotations de camions, d’éviter de puiser dans les ressources naturelles et de réduire les délais d’achèvement. Dans les faits, le chantier se déroule en quatre phases : l’épandage d’un liant routier sur le terrain de traitement, le malaxage sur 30 à 40 cm de profondeur, le cylindrage et la pose d’un enduit. De cette façon, nous n’avons rien à évacuer, pas d’apport de matériaux nouveaux et le chantier dure trois jours au lieu des quinze habituels. »

La pose de l’enrobé et l’aménagement de la voirie sont assurés par la société Colas, qui a mené la visite de mercredi, en présence de Gérard Colon, adjoint au maire de Mâcon, en charge de l’urbanisme et président de la SEMA, ainsi que de Roland Plantier, adjoint au maire de Charnay-lès-Mâcon, en charge de l’urbanisme et des représentants des services techniques et de la SEMA.

La fin du chantier de l’extension du parc économique Grand-Sud est prévue pour le mois d’octobre.