La traversée du bourg sécurisée

Un peu retardés en ce début d’année en raison des conditions climatiques défavorables, les travaux pour la sécurisation de la traversée du bourg répondent à plusieurs objectifs.

Un important chantier est actuellement en cours dans la traversée du bourg de Mazille, conduit par l’entreprise Colas. « Ces travaux font suite à l’enfouissement réalisé en 2016 des lignes électriques et réseaux secs. Nous avions alors fait rajouter un fourreau supplémentaire pour la fibre optique, explique le maire Jean-Marc Chevalier. Le nouveau chantier concerne maintenant la sécurisation du bourg, avec plusieurs objectifs : ralentir la vitesse des véhicules qui traversent notre village, protéger la circulation des piétons, agencer l’accès à l’école et aux commerces, sécuriser le carrefour des Quatre Chemins du fait du caractère prioritaire de la route départementale (D 17 Mâcon-Charolles). »

Plateau de ralentissement

La nouvelle chaussée fera 6,20 m de large, avec la création d’un plateau de ralentissement (surélévation sur une vingtaine de mètres de long) et l’aménagement de quatre passages pour la traversée des piétons. « Nous avons fait le choix d’un seul plateau plutôt que les trois prévus au départ. Une signalisation au sol et l’installation de deux radars pédagogiques compléteront le dispositif pour ralentir la vitesse des véhicules. Au carrefour des Quatre Chemins seront installés des panneaux de stop sur les voies menant à la D17, ainsi qu’un miroir routier. »

Allée pour les piétons

« Concernant la circulation des piétons, une large allée sera créée sur le côté droit en montant, depuis le carrefour des Quatre Chemins jusqu’aux commerces en haut de la traversée du bourg. Cette allée piétonne sera séparée de la chaussée par des rambardes. Le stationnement des véhicules se fera donc de l’autre côté. Le bus scolaire pourra lui s’arrêter de chaque côté de la route lors de sa tournée de ramassage des élèves, selon qu’il monte de Sainte-Cécile ou descende de Bergesserin. »

Travaux supplémentaires

Avant de procéder à tous ces aménagements pour la sécurisation, il s’est avéré nécessaire de réaliser préalablement une reprise du réseau assainissement et eaux pluviales. « Une exploration par caméra a en effet montré le mauvais état de l’existant, précise le maire, dont les dalots anciens. De nouvelles canalisations de 300 mm de diamètre sont ainsi installées. »

Durée des travaux

Le chantier est prévu sur environ cinq semaines, avec mise en place d’une circulation alternée et d’une déviation hors période scolaire.